Méditerranée 2021 : protégeons ses zones humides, écosystèmes d’avenir et de vie !

*Par les organisations membres du projet : “Améliorer la conservation des zones humides côtières dans le bassin méditerranéen”

Cette semaine nous célébrons la journée mondiale des zones humides. Le moment est malheureusement idéal pour lancer un cri d’alarme. Car l’avenir de nos zones humides et de l’humanité sont inextricablement liés. En2021 saisissons cette opportunité pour agir!

© MedIsWet.

Tout au long de notre histoire, nous avons négligé les zones humides. Nous avons exploité les côtes pour construire nos villes, notre tourisme, nos économies,utilisé les réserves d’eau que l’on pensait illimitées des rivières et des lacs pour les fermes et les usines. Les marécages ont été drainés en vue du développementurbain. Ici, en Méditerranée, nous transformons et dégradons nos zones humides depuis des siècles, et depuis 1970, nous avons perdu la moitié de ce qu’il en restait.

Lisez l’article en EN | AR |  IT | SP

Des ressources souvent méconnues

Pourtant, et beaucoup d’entre nous ne le réalisent pas, la vie sur Terre commence dans les zones humides, et ce sont elles qui lui permettent de subsister. C’est pourquoi il est crucial aujourd’hui de mener un effort commun et concerté pour sauver et restaurer ces écosystèmes vitaux.C’est notre seule chance de résoudre les défis croissants qui menacent notre région et d’assurer un avenir durable aux populations méditerranéennes.

Les zones humides se présentent sous diverses formes, naturelles et artificielles, depuis les rivières et les lacs jusqu’aux aux marais, étangs, systèmes côtiers et zones marines. Elles fournissent des services naturels fondamentaux dont dépendent les moyens de subsistance de millions de personnes dans le bassin méditerranéen. Non seulement les zones humides stockent et purifient la majeure partie de notre eau potable, mais elles fournissent également des aliments et des matières premières, et soutiennent ainsi les économies locales. Elles sont également des centres vitaux pour la biodiversité et elles ont un rôle crucial à jouer dans la lutte contre le changement climatique. 

Leur rôle crucial pour le bassin méditerranéen et sa population

Mais aujourd’hui, nos zones humides en Méditerranée sont à l’agonie, victimes des exigences croissantes de l’agriculture, de l’industrie, du tourisme et du développement urbain. Le prélèvement excessif d’eau (dont deux tiers pour l’agriculture intensive) a réduit les débits de 25 à 75 % au cours des dernières décennies, et la disponibilité en eau douce devrait diminuer de 15 % au cours des 20 prochaines années. Pourtant la demande continue d’augmenter, les habitats des zones humides sont drainés et détruits, et leurs systèmes naturels vitaux s’effondrent.

Aujourd’hui 180 millions de personnes vivent dans des conditions de stress hydrique mais d’ici 2040 ils seront 250 millions, selon les projections actuelles pour la région méditerranéenne. Nous ne pouvons donc pas continuer ainsi. Il en va de notre responsabilité à tous.

Le changement climatique frappe la Méditerranée 20 % plus durement que la plupart des autres régions du monde en augmentant les températures, en réduisant les précipitations et en provoquant une forte augmentation des inondations, des tempêtes, des sécheresses et d’autres phénomènes météorologiques extrêmes.

En parallèle, suite à l’explosion démographique sur les littoraux, le développement urbain et la pollution ont des conséquences désastreuses sur la crise de la biodiversité qui se développe rapidement dans la région. Alors que leszones humides comptent parmi les écosystèmes les plus riches en biodiversité, en Méditerranée, elles abritent une grande abondance de vertébrés qui a diminué de près de moitié depuis 1990. Aujourd’hui, plus d’un tiers des espèces des zones humides est menacé d’extinction.

La perte de biodiversité et le changement climatique sont les deux faces d’une même médaille : l’un est le résultat de l’activité humaine, l’autre aggrave la situation.

Des services écosystémiques particulièrement sousestimés

Pourtant, et à condition de leur permettre de fonctionner correctement, les écosystèmes des zones humides sont capables de fournir des solutions naturelles inestimables.

Des zones humides saines stockent et purifient une eau, qui ici en Méditerranée nous fait désespérément défaut car notre atmosphère se réchauffe et notre population ne cesse de croître.

Elles capturent également les gaz à effet de serre, ce qui refroidit la planète. Les zones humides côtières séquestrent le carbone par unité de surface à un rythme 10 à 20 fois plus rapide que les systèmes terrestres, mais lorsqu’elles sont détruites, une partie de ce carbone est relâchée dans l’atmosphère.

Enfin, les écosystèmes des zones humides jouent un rôle essentiel dans la protection des communautés méditerranéennes face aux risques croissants liés au changement climatique. Ils nous protègent des phénomènes extrêmes de toutes sortes, tels que l’élévation continue du niveau de la mer ou les marées de tempête, de plus en plus fréquentes et violentes. A l’intérieur des terres, les zones humides absorbent les pluies intenses, protègent contre les inondations et reconstituent les faibles débits en période de sécheresse. On les qualifie de solutions uniques basées sur la nature, car elles offrent à l’humanité des services d’une grande valeur sociale, économique et environnementale.

Plus que jamais, la prospérité et le bien-être des Méditerranéens dépendent de ce capital naturel et de la façon dont nous en prenons soin. Alors que nous faisonsface à un avenir incertain, il est urgent de soutenir les zones humides méditerranéennes.

 Pour relever ce défi, l’année 2021 offre des opportunitésuniques pour y parvenir : le monde doit décider d’un nouveau cadre mondial pour la biodiversité, l’Union européenne s’est engagée à un avenir plus vert dans le cadre du “Green Deal” européen et les Nations unies lancent la décennie pour la restauration des écosystèmes.

Nous avons besoin d’une politique régionale renforcée pour une biodiversité exsangue !

C’est donc le moment idéal pour lancer des politiques et des programmes de gestion innovants dans la région afin de promouvoir la restauration et la durabilité des zones humides ainsi que l’utilisation équitable des ressources dans l’agriculture, l’industrie et le tourisme. Toutes les parties prenantes – communautés locales, secteur privé, autorités publiques, universités, ONG et donateurs internationaux – ont un rôle à jouer pour donner à la conservation et à la restauration des zones humides l’impulsion dont elles ont besoin. C’est la stabilité sociale, économique et politique du bassin méditerranéen qui est en jeu.

En tant que citoyens, les zones humides nous concernent tous, et il est dans notre intérêt d’en apprendre davantage sur l’importance de ces étonnants écosystèmes, de transmettre cette connaissance et de soutenir tous ceux qui s’efforcent de les préserver et de les restaurer.

Les animations proposées cette semaine , dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides 2021, sont des occasions idéales de marquer la différence pour l’avenir de la biodiversité et des populations méditerranéennes, à tous les niveaux.

Notes:

1- Le projet : “Améliorer la conservation des zones humides côtières dans le bassin méditerranéen” réunit plus de 30 partenaires dans 10 pays et poursuit les objectifs suivants :

  • Restaurer les zones humides côtières et les faire fonctionner comme des solutions naturelles pour atténuer les impacts climatiques dans la région
  • Encourager l’utilisation durable de l’eau et réduire les prélèvements d’eau
  • Réduire les menaces qui pèsent sur les zones humides côtières et les habitats marins connexes
  • Créer de nouvelles opportunités socio-économiques basées sur les zones humides côtières

 

2- La Journée mondiale des zones humides (JMZH) vise à attirer l’attention sur l’importance des zones humides pour la biodiversité et la vie humaine sur Terre et à inciter à l’action. Elle marque également l’adoption de la Convention Ramsar sur les zones humides, qui fête cette année son 50e anniversaire. En Méditerranée, la mise en œuvre de la Journée mondiale des zones humides est le mandat spécifique de l’Initiative pour les zones humides méditerranéennes (MedWet) qui réunit 27 pays parties à la Convention de Ramsar. Grâce au soutien de l’OFB – l’Office Français de la Biodiversité, MedWet a impliqué plus de 300 acteurs méditerranéens autour de l’organisation de la JMZH.

 

Share This